Coliques du nourrisson: les résultats de trois études de l’IDM auprès de 3570 mères

Merci aux Laboratoires Laudavie, au Dr Bellaïche et à la revue Pédiatrie Pratique pour cet excellent article sur les résultats des trois études que nous avons menées auprès de 3570 mères sur les coliques du nourrissons.

Alors que ce mal touche 62% des nourrissons, et qu’aucun traitement médicamenteux n’a fait la preuve de son efficacité, la phytothérapie peut être d’une réelle aide pour les parents…   

2018-06-27 article Pediatrie Patrique études sur coliques du nourrisson Institut des Mamans pour Laudavie

[ extrait de l’article ]

Réalisée en 2012, la première étude a mis en exergue le fort pourcentage d’enfants présentant des problèmes de digestion et/ou des coliques (62 %). Ces troubles digestifs sont importants chez près d’un quart d’entre eux (24,5 %). Ils sont rapportés plus fréquemment par les mères primipares, dont 70,2 % des bébés sont concernés contre 56 % pour ceux des multipares. Il s’agit de résultats cohérents avec les données de la littérature. De fait, la prévalence élevée des troubles fonctionnels digestifs durant la petite enfance est bien documentée. D’après une revue des études portant sur ce thème(1), celle des coliques du nourrisson est en moyenne de 20 % et peut atteindre 73 %. Pour les régurgitations, elle évoque une prévalence de 30 % en moyenne, et jusqu’à 87 %.

Des pleurs importants pendant les premiers mois de vie des bébés sont signalés par 29,8 % des mères. Près de 9 sur 10 (87,2 %) font remarquer que les pleurs sont presque toujours associés à la présence de troubles de la digestion et/ou de coliques (figure). Cependant, la réciproque est moins vraie puisque moins de la moitié des enfants (43 %) qui pleurent beaucoup ont des troubles digestifs. ( Lire la suite de l’article en PDF )